Il faut sauver le bateau Floculat II

mise à jour le 29 juin 2020 (timonerie, pont, toit et plage)

Français | English


Accueil Extérieurs Timonerie Carré Salle d'eau Cabines Ponts Toit et plage Moteurs Électricité Électronique Plomberie Divers Le Port Ariane Liste des tâches

 

Le Floculat II au départ du Port Canto en 1964. A la barre, Henri Lumière, à droite le général Pierre Fleurquin (cliquer sur la photo pour l'agrandir)

 

En 1998 (propriétaire inconnu, photo trouvée dans un dossier d'expertise). Le tablier arrière a été refait et la coque repeinte.

 

 

État le jour de sa découverte en août 2019.

 

 

Il existe sur la Toile beaucoup de témoignages de restaurations remarquables (comme celui-ci), l'auteur a donc entrepris, vu le programme, de poster le sien.

 

Il s'agit - vous l'avez compris - de restaurer un bateau.

 

Un beau bateau. Un Morgan Giles Monaco 38 full bois (acajou et teck) de 1963 : le Floculat II de Henri Lumière.

 

Je vous conte son histoire.

 


 

Il faut sauver le bateau Floculat II

chapitre 1 - Le bateau

 

 

En 1963, Mon grand-père a acquis un terrain près de Porto-Vecchio (Corse).

Si vous découvrez la playa comme ça en juillet 2005 (photo ci-dessous), vous pouvez imaginer comment c'était en 1963.

Le paradis.

Il ne manquait plus qu'un bateau.

 

portail de la villa côté plage

 

 

Puis il a fait construire une jolie maison pour la famille, et a acheté donc en 1963 un bateau pour nous emmener de Cannes (Vieux Port puis Port Canto [1]) à Porto-Vecchio, ou deux antiques Renault 4L nous attendaient aimablement pour nous conduire avec nos bagages à la villa.

 

Son premier bateau, coulé par l'ennemi à La Ciotat pendant la 2e Guerre mondiale, portait le nom de Floculat (conçu par les Chantiers navals Baudoin du Pharo à Marseille (source) pour son père, Auguste Lumière, biologiste de renom). Le nouveau a été appelé Floculat II.

 

Le Floculat d'Auguste Lumière au port de La Ciotat en 1909

 

 

mon grand-père, Henri Lumière, à la barre du Floculat II circa 1969

 

 

Malheureusement, mon grand-père, né en 1897, est décédé d'un emphysème en 1971. Cette maladie étant évolutive, il avait réalisé en 1970 qu'il ne pourrait plus piloter le Floculat II et, comme il était le seul à avoir le permis hauturier, il a vendu le bateau.

 

Triste.

 

* * * * * * *

Il faut sauver le bateau Floculat II

chapitre 2 - La découverte

 

 

En 2018, votre serviteur, retraité, a vendu sa maison, d'où son épouse et ses enfants étaient partis, et acheté une ferme à retaper dans le Tarn, l'idée étant d'y créer un gîte et des chambres d'hôte. Malheureusement, en 2019 la vente (à un promoteur) a été annulée et le projet est tombé à l'eau. Ayant toujours été fan de bateaux (à moteur) et disposant de mon permis côtier depuis mes 17 ans, j'ai décidé de passer l'extension hauturière, de revendre la ferme et d'acheter un bateau.

 

Pourquoi pas ?

 

Vu la quantité de choses à assimiler, j'ai ouvert un blog - car l'écriture m'aide à retenir - à l'adresse  https://permisbateaupourlesnuls.blogspot.com.

 

Pour illustrer ce blog, j'ai souhaité y poster une photo de "notre" bateau, le Floculat II, et ai demandé à Google de bien vouloir satisfaire à ma demande car nous ne disposions pas de photos où on le voyait en entier.

 

Quelle ne fut pas ma surprise de trouver cette page sur Facebook :

 

TLC = Tender Loving Care, i.e. rénovation

 

 

Les mots "Monaco 38" et "Floculat II" dans la même phrase !

 

Hallucinant !

 

J'ai immédiatement contacté le gestionnaire de la page en question qui se trouve être un fan de bateaux et plus spécialement de ceux construits par Morgan Giles à Teignmouth (U.K.) juste à côté de chez lui. Il se trouve aussi qu'il connaît bien une petite fille de Sir Morgan Morgan Giles, le fondateur du chantier naval qui porte (portait) son nom (tout sur l'entreprise Morgan Giles ici).

 

Ce monsieur m'a dit qu'il disposait, grâce à la dame en question, d'une liste nominative des modèles "Monaco" construits, classée par années et numéros de série, il me l'a envoyée et j'ai vu ça :

 

 

 

Quelle ne fut pas mon émotion : le 770, c'est le Floculat II, c'est bien notre bateau !

 

 

 

Un entretien ultérieur sérieux m'a appris :

 

a) que le bateau avait été à vendre sur Le Bon Coin début mars 2019 pour 2 500€, donc (il valait 450 000€ à l'époque, en francs convertis et inflation compensée).

 

b) qu'une acheteuse belge, que nous appellerons Marie, est venue le voir de Sète où elle habite sur une jonque chinoise de 1950 (sic) mais qu'elle n'a pas donné suite à cause de la quantité de travaux (resic).

 

c) que le bateau est toujours à vendre et que l'identité de son propriétaire lui est inconnue.

 

 

Mon sang n'a fait qu'un tour, j'ai téléchargé les photos depuis la page Facebook en question, ai mis ma casquette, pris ma pipe, ma loupe et suis parti à la recherche du bateau perdu.

 

 

* * * * * * *

Il faut sauver le bateau Floculat II

chapitre 3 - Tel Howard Carter...

 

 

Pourquoi "Tel Howard Carter..." ? Parce que le 4 novembre 1922, le brave égyptologue découvrait et ouvrait, après des années et des années de recherches, la tombe de Toutankhamon 3240 années après la sépulture du brave pharaon. Imaginez sa teuté...

 

ouverture de la tombe de Toutankhamon par Howard Carter

 

 

Quels étaient les indices dont je disposais :

 

a) le nom du bateau, Floculat II, mais les photos montraient qu'il se nomme maintenant Le Salangane Mandy :

 

 

 

b) la zone géographique de son port d'attache : "Near Montpellier", que l'on peut traduire hardiment par "près de Montpellier".

 

c) son immatriculation : TL 144699 (photo tout en haut de cette page, vous suivez pas).

 

d) un port de plaisance tout neuf (ou presque) :

 

Le Salangane au port de ? (au milieu)

 

 

e) et surtout, un autocollant !

 

 

bateaucollant

 

 

Ah là là, ce Didier !

Nous avions (enfin... moi) trouvé le Floculat II.

La localisation exacte du bateau à 10m près n'était plus qu'une simple formalité en combinant quelques détails des bateaux voisins (couleur des bâches, verte à bâbord et noire à tribord, région B avec un peu de fantaisie...) [2] avec notre ami Google Maps, ce qui donna ceci :

 

 

 

* * * * * * *

Il faut sauver le bateau Floculat II

chapitre 4 - L'état, c'est lui.

 

 

J'ai pris ma puissante automobile et me suis donc bien évidemment rendu sur place au Port Ariane pour contrôler, verser une larme et prendre des photos, des renseignements et un Pastis au café du coin.

 

Vous trouverez, via le menu en haut de votre écran, le détail de chaque lot à restaurer avec l'objectif à atteindre, l'état au jour de sa découverte et les évolutions réalisées depuis son achat, le 21 août 2019.

 

Bonne visite !

 

Et si vous n'avez pas votre permis bateau mais que cela vous dit, c'est par ici les informations.

 

Didier

(mail)

 

 

[haut de page]

___

[1] Le port Canto de Cannes a eu deux vies. Construit en 1965, il était doté d'un Club House meublé à l'anglaise avec du bois verni partout et des fauteuils Chesterfield verts magnifiques. Du fait de l'expansion du port, le club a été démoli en 2010 (vidéo) pour donner place aux installations actuelles, beaucoup moins cossues.

[2] Blague uniquement accessible aux titulaires du permis côtier...

 


Site Web honteusement réalisé avec FrontPage - Non ! Tu déconnes ? - Non non. - Hébé, heureusement que le ridicule ne tue plus, ma brave Lucette...